Toponimo

Henchir biar Chounch

Posizione

36.42° N, 9.202° E, h. 623 m.

L’établissement se trouve à 100 m à l’est du site précédent. Il est actuellement le dépotoir de l’épierrement du terrain: la citerne est remplie de pierres. Le site est exposé à la menace constante des travaux agricoles; le labrum déjà signalé par Carton en 1895, encore conservé en 1994, a été retrouvé décalé et cassé en deux en 1995.

Descrizione

Les deux structures émergeantes du site appartiennent à la phase tardive de l’établissement. La première structure est une citerne, partiellement fouillée, dont la voûte en moellons de calcaire en pose radiale liés avec du mortier de chaux conserve un extrados plat de 0,4 m d’épaisseur composé de rudus, nucleus et statumen avec une couche de surface de fragments de brique et d’amphores finement broyées. L’intrados est revêtu d’enduit étanche.

La seconde structure est une ferme qui couvre une superficie de 23,6 x 18,8 m, munie d’un torcularium au nord-est (4 x 8,4 m) qui conserve une maie composée de plusieurs petites dalles, dont l’une d’elles (0,25 m) présente une rigole à segment de cercle, qui a servi à faire confluer le liquide pressé dans un bassin de décantation constitué par un sarcophage réutilisé. La ferme était (re?)construite en partie avec des blocs aux pilastres rapprochés recyclés de calcaire blanc-bleuâtre équarris et finement sculptés et lissés, pourvus de bossage. Le bossage des blocs conserve des encoches circulaires ou carrées au centre destinées au déplacement des pierres moyennant des machines de levage. L’élaboration minutieuse des pierres et la faible distance entre les pilastres suggèrent un monument funéraire démantelé en prévision de la (re?)construction de la ferme. En effet, la stèle funéraire à sommet arrondi avec l’épitaphe sans adprecatio de Q(uintus) Magnius Q(uinti) f/[iliu]s Gallus gravée dans la surface démaigrie du champ épigraphique rectangulaire, a été réutilisée comme orthostate dans un mur en opus africanum. Une fouille clandestine constatée en 2007, devant la stèle, montre la hauteur importante de la stèle, qui correspond bien avec les compartiments étroits et hauts des blocs aux pilastres de la tombe démantelée; le linteau de la porte tombale réutilisé comme orthostate présente, en effet, une baie relativement étroite. La base fragmentaire de l’épitaphe de L(ucius) Magnius Primus se trouve in situ au milieu du site.

Citazioni sito

Carton 1895, 233-4:

"Une autre voie partait de Thugga [...]une ruine assez étendue où sont de nombreux pressoirs. Il y a aussi là une assez vaste citerne et auprès d’elle une vasque demi-sphérique qui, à en juger par sa forme, a dû servir de labrum"

Carton 1897, 46:

"Au nord d’el-Bouïa, dans une ruine assez vaste, on remarque des citernes spacieuses. Auprès d’elles gît une grande vasque demi-sphérique, en pierre"

de Vos 2004, 46.

de Vos and Attoui 2013, 46.

Bibliografia

Carton, L. B. C. (1895). Découvertes épigraphiques et archéologiques faites en Tunisie (région de Dougga). Paris: Leroux. Bibtex
Carton, L. B. C. (1897). «Étude sur les travaux hydrauliques des romains en Tunisie». In: Revue Tunisienne 4, pp. 27-85. Bibtex
de Vos, M. (2004). «Loca neglecta». In: Archeologia del territorio. Metodi, materiali, prospettive. Medjerba e Adige: due territori a confronto. Edited by: M. de Vos. Labirinti 73. Università degli studi di Trento. Dipartimento di Scienze Filologiche e Storiche: Trento, pp. 9-55. Bibtex
de Vos, M. and R. Attoui (2013). Rus Africum. Tome I: Le paysage rural antique autour de Dougga et Téboursouk: cartographie, relévés et chronologie des établissements. Bibliotheca Archaeologica, 30. Bari: Edipuglia. Bibtex

Il nostro sito salva piccoli pezzi di informazioni (cookie) sul dispositivo, al fine di fornire contenuti migliori e per scopi statistici. È possibile disattivare l'utilizzo di cookies modificando le impostazioni del tuo browser. Continuando la navigazione si acconsente all'utilizzo dei cookie. Accetto